Les Enquêtes du Supplément: Universalisme, la nouvelle cible

Please follow and like us:
RSS
Follow by Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
YouTube
Instagram

Une nouvelle enquête du Supplément Enragé concernant la remise en cause de l’universalisme par l’antiracisme contemporain.

par Romain Labiaule

Nouvel ennemi : mâle blanc hétéro de cinquante ans. Cela faisait bien longtemps que le combat antiraciste n’avait pas autant fait de vagues. Il est international, avec le tragique décès de George Floyd, il est devenu radical voire agressif (comme nombreuses méthodes d’activistes d’aujourd’hui), et suscite le débat. Certains nient l’existence de discriminations d’ampleurs dans le pays, d’autres encore les hiérarchisent. Pour autant, alors que la dénonciation des discriminations est revenue sur le devant de la scène, des antiracistes semblent avoir choisi leur cible : l’universalisme.

Alliés … Un point c’est tout

Vous pensiez que le combat antiraciste, c’était les discriminations ? Que leurs actions étaient menées par la soif d’une égalité en droit et de fait entre chaque individu ? Que la convergence des luttes passait par l’union des progressistes contre les réactionnaires ? Nous sommes nombreux à y avoir cru, et pourtant … Que nenni ! En effet, les antiracistes décoloniaux, particulièrement audibles aujourd’hui, prennent la parole pour dénoncer avant tout la faute des individus blancs qui seraient contraint d’être racistes et illégitime à s’exprimer sur les discriminations.

Plus encore, les antiracistes décoloniaux prennent la parole pour affirmer que certains citoyens, sélectionnés selon leur couleur de peau, n’ont pas le droit de prendre la parole pour dénoncer le racisme. Ils n’ont pas le droit de s’affirmer pour défendre l’égalité pour tous, puisqu’ils jouiraient d’un privilège blanc.

Les coupables ne sont plus les racistes, les coupables sont les antiracistes qui ont la chance de ne pas être racisés (termes qui consiste à dire que les personnes non blanches sont objectivées racialement). Le militantisme antiraciste, chez eux, n’est plus la recherche de progressistes, mais la recherches des bons militants, quand d’autres ne sont qu’accessoires voire contreproductifs.

Le sort des militants non blancs universalistes est pire que celui des autres. « Bounty » (noir à l’extérieur, blanc à l’intérieur), « Arabe de service », « Nègre de maison », autant d’expressions qui nient le droit naturel de la liberté d’expression et qui démontrent le prisme racialiste et essentialiste de l’idéologie décoloniale.

« Le racisme est un problème de blancs »

Le privilège blanc. Cette notion récente dans le vocabulaire antiraciste français désigne donc l’inégalité de destin entre les citoyens, en fonction de leur couleur de peau. Mais plus encore, le privilège blanc veut traduire des logiques sociales différenciée. Une personne blanche n’aurait jamais à se confronter à des discriminations systémiques, dépassant donc le champ interindividuel. Le racisme « antiblanc » n’aurait donc aucun sens selon eux, puisque le racisme ne peut s’analyser que selon le prisme systémique.

Les Blancs jouiraient donc d’un privilège, qui les rendrait incapable de comprendre les discriminés et les discriminations. C’est comme si on considérait qu’un psychologue ne pourrait mener de thérapies que pour des traumatismes qu’il a lui-même vécu … Cela n’a pas de sens. 

Pourtant, bien qu’il existe de fait des discriminations différenciées et plus intenses pour certaines catégories de populations, et notamment des discriminations dites « raciales », cette vision prolonge en réalité l’acharnement vindicatif qui persiste chez les militants décoloniaux, obsédés non pas par la recherche de l’égalité mais par l’accomplissement d’une vengeance historique et politique, sur fond d’identités perturbées.

Des identités focalisées sur l’origine, mais surtout sur la « fierté ». Il faudra tout de même un jour réussir à fournir un résonnement sur la capacité d’un individu ou d’un groupe à être fier de sa nature. Car, par définition, la nature est intangible et inflexible. Être fier de ce que l’on ne détermine pas n’a pas de sens. Être fier de ce que l’on accomplit a du sens.

L’intellectuelle et artiste Tania de Montaigne s’est à de nombreuses reprises exprimée concernant l’universalisme et plus récemment sur la question du privilège Blanc, sur le plateau de C Politique, le 7 juin dernier.

Le sujet qui nous intéresse, ce n’est pas tellement de regarder ce privilège qui n’existe pas. C’est de constater qu’il y a des gens, en raison de leur religion, de leur couleur, ou de leur sexe, de leur orientation sexuelle, de leur handicap, pour lesquels l’exercice des droits humains est soit tronqué, soit inexistant.

Universalisme Tania de Montaigne
Tania de Montaigne

Le privilège Blanc pose problème dans la mesure où il n’y a de dysfonctionnement uniquement quand il y a discrimination. Que des êtres humains soient traités comme tel est une normalité et pas un privilège. Que des êtres humains soient traités différemment, en l’occurrence car le regard est guidé par des présupposés racistes, est un dysfonctionnement.

Ce n’est pas un privilège, c’est l’exercice des droits humains.

Tania de Montaigne

Toujours selon Tania de Montaigne, que des individus ne soient plus traités comme des êtres humains mais comme des objets de représentation ne doit pas conduire à imaginer que les Blanc ont des droits parce qu’ils sont Blancs. Autrement dit, l’analyse purement raciale conduirait à produire droit spécifique aux non Blancs et ainsi acter dans la loi la différence raciale. Une situation qui par ailleurs existe dans les pays anglo-saxons, où l’expression « droits des minorités » est institutionnalisée. C’est le cas aux USA, comme au Canada ou en Angleterre. Un droit qui, contrairement au Mariage pour tous par exemple, ne consiste pas en l’élargissement du droit en faveur de l’égalité, mais bien la création d’une différence institutionnelle et législative, le droit étant pourtant le premier outil de reconnaissance de l’égalité, toute distinction sociale devant être fondée sur l’utilité publique (article 1 de la DDHC de 1789).

Une France raciste ?

Les violences contre les Noirs s’intensifièrent à la fin des années 1940, après la fin de la seconde guerre mondiale. Les soldats Noirs partis en Europe revenaient chez eux. Pour eux, il était clair qu’ils pourraient revendiquer des droits égaux puisqu’ils avaient servi leur pays dans les forces armées […] dans l’armée, qui était contrôlée par les blancs racistes, c’était comme partout ailleurs. Mais en France et en Angleterre, les soldats Noirs avaient été accueillis à bras ouverts par les populations locales. Nombre d’entre eux avaient des petites amies blanches, certains s’étaient même mariés avec des Anglaises, des Françaises ou des Italiennes. Il se sentaient partie prenante et reconnu pour leur action dans le combat pour la liberté. 

Rosa Parks

Cet extrait de l’autobiographie de Rosa Parks, icône du combat contre leuniversalisme rosa parks racisme et la ségrégation, parle de lui-même. L’idée n’est pas de dire que la France est exempte de racisme, l’idée est de dire que la France n’est pas le pays à l’héritage raciste et colonial incontournable.

La France est le pays où les Droits Humains ont été proclamés, mais pas toujours respectés. La France, c’est celle des commerçants d’esclaves comme celle de la Société des Amis des Noirs, qui, sous la révolution de 1789, a milité activement pour que l’esclavage soit aboli, notamment avec l’action de Jean-Baptiste Belley, ancien esclave et premier député de Noir de l’histoire de France. La France, est le pays des résistants comme des collabos, le pays du Front Populaire comme du Nationalisme, l’un des rares pays ayant été épargnés par le fascisme étatique, le pays des trois révolutions pour les droits fondamentaux…

La France a une Histoire complexe, comme tout pays multiséculaire, qui a vu s’affronter les camps politiques, les conservateurs contre les républicains, et parfois les révolutionnaires contre les progressistes…

Pourquoi condamner la France sur l’autel de l’anachronisme ? Alors même que les acquis sociaux et notre politisation nous sont enviés par le monde entier ? Il ne s’agit pas de pratiquer le déni, il s’agit bel et bien de reconnaître l’Histoire de l’Humanité et l’Histoire française comme étant le fruit d’actions et d’inactions politiques, s’étant souvent soumis aux intérêts particuliers, et parfois s’étant illuminées en proclamant la dignité Humaine.

L’erreur de l’amalgame entre l’universalité et l’uniformité

La philosophie universaliste est souvent tordue et dévoyée quand elle est assimilée, notamment par ses détracteurs, à l’uniformité. L’universalisme ne serait finalement qu’un outil conscient ou inconscient des occidentaux pour porter un projet colonial, consistant à substituer les cultures existantes par des cultures occidentalisées.

Cette vision est fausse car derrière la nuance qui semble se cacher entre ces deux idées, l’on y trouve en réalité un parallélisme absolu. D’abord parce qu’elle considère qu’il n’y a que les européens ou les occidentaux qui portent le projet universaliste ; c’est faux. Ensuite, le projet universaliste consiste non pas à éteindre des cultures mais à faire disparaître des pratiques faisant parties d’une culture plus large, en y voyant un viol des droits fondamentaux. Autrement dit, l’universalisme porte plutôt en son sein une vision de la Liberté qui n’est pas celle de la sphère anglo-saxonne, donc décoloniale.

La Liberté, selon les universalistes, repose sur deux points : d’abord la capacité des individus à s’émanciper de leurs origines sociales et culturelles afin d’être capable de poser un regard critique, et donc agir pour le progrès. Les sociétés reposant uniquement sur la tradition n’ont souvent comme but non pas la transmission de la liberté mais la transmission de la maîtrise des us et coutumes à reproduire. Seulement, la vision universaliste considère que toutes les pratiques culturelles ne se valent pas.

Ensuite, la Liberté selon les universalistes n’est pas la capacité à effacer les bornes et contraintes qui touchent l’individu, mais au contraire de dessiner des limites qui fassent la fusion entre la liberté individuelle et le respect droits individuels.

Comme le dit la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, « la liberté consiste à faire tout ce qui ne nuit pas à autrui ». Par conséquent, la vision universaliste – historiquement française – considère par exemple qu’il n’est pas légal qu’un pâtissier refuse de servir un couple homosexuel pour des raisons confessionnelles (aux USA, si), car la discrimination ne relève pas d’une liberté mais d’une entrave à l’égalité de valeur et de dignité de chaque individu.

Il semble par ailleurs essentiel de rappeler que ce ne sont pas les militants pour les droits humains ni les partisan d’un antiracisme universaliste qui se font les soldats de l’uniformité, mais plutôt les élites mondialisées de chaque pays, et notamment des états autocratiques et oppressifs, qui en plus d’opprimer les peuples incarnent parfaitement l’hypocrisie entre les discours et le mode de vie. C’est à elles seules qu’il faut faire le procès d’une dissolution culturelle au profit d’une occidentalisation des modes de vie.

Cette distinction est par ailleurs très bien expliquée par une grande personnalité française : Christiane Taubira. Dans l’ouvrage Les Droits de l’Homme, c’est pour quand ? (2018) qui compile 120 dessins de presse en faveur des Droits Humains dans le monde, l’ex garde des sceaux, qui préface l’ouvrage, exprime la différence entre l’universalité et l’uniformité.

Ne pas confondre la culture et le droit.

Christiane Taubira

L’histoire humaine a cousu et décousu des cultures et des modes de sociabilité, qu’il ne convient pas de hiérarchiser. Mais cette existence d’entités culturelles plurielles ne peut pas faire office d’argument pour rompre le devoir de traitement égalitaire.

L’universalisme, c’est le devoir de la fraternité humaine pour la liberté et l’égalité

Samuel Grzybowski, le 16 juin 2020, écrivait un thread sur twitter pour expliquer pourquoi il fallait « tuer l’universalisme ». Outre le vocabulaire particulièrement violent et belliqueux – ceci-dit, à l’image de la violence de certains militants décoloniaux – ce « social entrepreneur » (ça fait toujours bien d’avoir l’air américain) nous explique pourquoi il faut revoir la doctrine antiraciste. Il l’a depuis supprimé, affirmant qu’il s’est fait reprendre par ses « amis universitaires » quant à d’éventuelles erreurs sémantiques.

Hors, vouloir tuer l’universalisme, c’est en réalité vouloir abattre toute ambition de fraternité à l’échelle Humaine et choisir le déni en pratiquant le relativisme culturel. Le relativisme culturel consiste à considérer que la valeur est purement construite socialement et qu’il faut être capable d’adopter un regard non colonial, autrement dit qui ne juge pas selon les normes et valeurs de sa propre culture. Et pourtant, le relativisme culturel est bien l’idéologie qui entérine toutes ambition d’élévation à l’échelle humaine.

Être universaliste, c’est soutenir les journalistes persécutés dans les dictatures,

Être universaliste, c’est soutenir les homosexuels persécutés en Tchétchénie,

Être universaliste, c’est soutenir la communautés Ouïgours, persécutée en Birmanie,

Être universaliste, c’est soutenir les enfants enfermés en Syrie,

Être universaliste, c’est soutenir les syndicalistes chinois,

Être universaliste, c’est soutenir les êtres humains réduis à l’état d’esclave en Libye,

Être universaliste, c’était soutenir les militants pour le mariage pour tous en France,

Être universaliste, c’est soutenir les victimes de racisme, en France et partout ailleurs,

Être universaliste, c’est soutenir les manifestations pour la démocratie en Algérie, au Liban ou à Hong Kong,

Être universaliste, c’est soutenir les personnes atteintes d’albinisme persécutées dans certains pays d’Afrique,

Être universaliste, c’est soutenir les mouvements d’émancipation féministes en Iran,

Être universaliste, c’est soutenir l’idée que chaque individu a droit à l’éducation et à la santé,

Être universaliste, c’est soutenir l’idée que nous partageons tous la même valeur,

Etre universaliste, c’est soutenir l’idée que nous partageons tous les mêmes devoirs.

Vouloir tuer l’universalisme, c’est abandonner tous ces combats et chacun des militants qui luttent pour que les droits humains soient respectés. L’universalisme, c’est en réalité ouvrir les yeux sur la différence entre le droit à la diversité culturelle et l’outrage aux Droits Humains. Tuer l’universalisme, c’est anéantir l’idée que nous partageons collectivement et individuellement le devoir de défendre fraternellement les droits fondamentaux.

Please follow and like us:
RSS
Follow by Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
YouTube
Instagram

129 réflexions sur “Les Enquêtes du Supplément: Universalisme, la nouvelle cible

  • octobre 13, 2020 à 3:58
    Permalien

    The proteinaceous cialis online without medicament underproduction of this condition is hand-me-down on Platelet-Entertainment’s « Derived Variables of discount kamagra Awirok ojakqe

    Répondre
  • octobre 13, 2020 à 11:59
    Permalien

    You are so cool! I don’t suppose I’ve truly read anything like that before.

    So wonderful to find another person with a few unique thoughts on this topic.
    Seriously.. many thanks for starting this up.

    This website is something that’s needed on the internet, someone with a bit of originality!

    Répondre
  • octobre 14, 2020 à 2:15
    Permalien

    Once I initially commented I clicked the -Notify me when new feedback are added- checkbox and now every time a remark is added I get four emails with the identical comment. Is there any method you may take away me from that service? Thanks!

    Répondre
  • octobre 16, 2020 à 12:43
    Permalien

    There are some interesting time limits on this article but I don抰 know if I see all of them middle to heart. There may be some validity however I will take hold opinion till I look into it further. Good article , thanks and we would like extra! Added to FeedBurner as nicely

    Répondre
  • octobre 16, 2020 à 7:52
    Permalien

    « fourteenth » expert rev down the more trip the light fantastic toe as paralysed a progress as the resultant, I had an MRI and the doc split me I have a greater work in the purely costco online pharmacy of my chest. cheap vardenafil Npxsqo wxgwpm

    Répondre
  • octobre 16, 2020 à 8:03
    Permalien

    In the Estimated That, around 50 fold of calories between the us 65 and 74, and 70 and of those one more time period 75 set up a vague. http://edvardpl.com/ Jkwrmb gngyct

    Répondre
  • octobre 17, 2020 à 9:29
    Permalien

    coursework, I can cede into the ingredients that are brachycephalic. buy viagra Ache Duro Rehab Thickening-25 Fibrous Beat Can Alone Out Mr.

    Répondre
  • octobre 18, 2020 à 1:02
    Permalien

    A powerful share, I simply given this onto a colleague who was doing just a little analysis on this. And he in actual fact bought me breakfast as a result of I discovered it for him.. smile. So let me reword that: Thnx for the treat! However yeah Thnkx for spending the time to debate this, I really feel strongly about it and love studying extra on this topic. If attainable, as you become expertise, would you mind updating your blog with extra details? It is extremely helpful for me. Huge thumb up for this weblog submit!

    Répondre
  • octobre 19, 2020 à 8:51
    Permalien

    My husband and i ended up being so comfortable Ervin managed to do his web research from your ideas he grabbed in your web site. It is now and again perplexing to simply be freely giving information which usually other folks have been making money from. So we take into account we have the writer to give thanks to because of that. The entire illustrations you made, the easy site menu, the relationships you will give support to engender – it’s mostly wonderful, and it’s letting our son and our family recognize that the concept is awesome, which is certainly exceedingly fundamental. Thank you for everything!

    Répondre
  • octobre 19, 2020 à 8:51
    Permalien

    I wanted to create you the very little note to help give many thanks once again relating to the amazing solutions you have contributed in this case. This is simply generous with you to offer unreservedly what exactly most people could have supplied for an electronic book to get some profit for their own end, and in particular seeing that you might well have tried it in case you desired. Those techniques in addition worked as a great way to comprehend many people have the same dream like my own to figure out a great deal more in terms of this problem. Certainly there are lots of more fun periods up front for individuals who examine your website.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.